Villefavard en jazz #1

Lorenzo Naccarato Trio

Ferme de Villefavard



VILLEFAVARD EN JAZZ #1

Lorenzo Naccarato Trio
Nova Rupta


en co-réalisation avec laborie jazz

MUSICIENS

Lorenzo Naccarato – piano, compositions
Benjamin Naud – batterie
Adrien Rodriguez – contrebasse


nova rupta

« Nova Rupta » se place dans le prolongement d’une recherche esthétique initiée sur le précédent, autour du concept de musique cinématique. Autrement dit , une musique qui privilégie la narration et le développement de motifs, basée sur l’utilisation d’ostinati, de cellules répétitives, de polyrythmies ou encore de métriques asymétriques. Il me semble que toute forme de vie est souffle et mouvement. En tant que compositeur, en tant que musicien et tout simplement en tant qu’être humain, je suis en perpétuelle quête de souffle, de mouvement ou d’émotion, deux termes qui étymologiquement se rejoignent. Qu’il s’agisse du mouvement céleste animant notre cosmos (Medicea Sidera), du mouvement de la course des athlètes aux Jeux Olympiques (Shapes and Shadows) ou encore du mouvement tellurique qui sculpte la surface du globe (Nova Rupta, Sismograf), j’aime traduire ces sources d’inspiration à travers mon travail de compositeur. Les nouveaux morceaux de « Nova Rupta » visent une épure mélodique, un souci de dramaturgie dans l’évolution des pièces, dans leur orchestration et dans leurs nuances. Ils préservent naturellement des plages d’improvisation libre où le musicien soliste peut construire son propre paysage musical en mouvement. Le titre de l’album, « Nova Rupta », désigne un volcan des Etats-Unis situé en Alaska, dont l’éruption en 1912 fut l’une des plus puissantes du XXe siècle. En latin, Nova Rupta signifie « nouvelle éruption », et cela correspond très bien à ce que j’ai ressenti en composant les titres de ce deuxième opus. La figure de l’éruption volcanique évoque autant l’idée d’un enthousiasme créatif, que les mouvements telluriques à l’origine du surgissement de ces volcans, aussi dangereux que fascinants. Il y a aussi un clin d’oeil, un écho à mon histoire familiale, partagée entre les volcans d’Auvergne et ceux de la péninsule italienne.
Lorenzo NACCARATO

 

Un voyage onirique, un monde enchanté… et enchanteur.
Lorenzo Naccarato revient, avec son trio. Son second opus, Nova Rupta, se révèle digne des promesses qu’avait suscitées le premier, en 2016. Mieux, l’ensemble a gagné en maturité. En cohésion. Sans abandonner un iota de ce qui faisait déjà son pouvoir de séduction. A savoir qu’il dépayse d’emblée l’auditeur. L’entraîne dans un voyage onirique.Un monde enchanté – et enchanteur.
Une musique en mouvement. Cinétique, ou cinématique. Son domaine, l’univers entier. Ses effets, l’ivresse des grands espaces. L’expression, consciente, maîtrisée, de cette harmonie des sphères déclinée, au cours des siècles, depuis Pythagore, magistralement exploitée par Dante. Sphères… Comment ne pas évoquer Thelonious « Sphère » Monk ? Rencontre fortuite ? Nullement. Lorenzo, compositeur et interprète, connaît son Monk sur le bout des dix doigts.
Qu’il soit imprégné des caractéristiques de son art – le rôle du silence, celui des harmonies audacieuses, entre autres – voilà qui est indéniable. Considérer toutefois Naccarato comme un suiveur serait singulièrement réducteur. Car son originalité éclate à chaque note. L’improvisation, brillante, d’une étonnante fluidité, les motifs mélodiques réitérés, progressivement enrichis, les passages méditatifs, les ruptures rythmiques et harmoniques se conjuguent dans son art pour créer une impression de liberté et de plénitude.
Tout cela lui appartient en propre. A lui et à ses complices, Adrien Rodriguez et Benjamin Naud, qui le suivent comme un seul homme dans ses errances fécondes. Pas de doute, l’irruption d’un tel trio dans l’univers du jazz et des musiques actuelles est à marquer d’une pierre blanche. Une météorite, bien entendu !
Jacques Aboucaya


lorenzo naccarato trio

Fondé en 2012 à l’initiative du pianiste franco-italien Lorenzo Naccarato, ce trio propose une musique cinématique s’inspirant à la fois du répertoire impressionniste et minimaliste (Maurice Ravel, Claude Debussy, Erik Satie), du jazz actuel (Robert Glasper, Christian Scott) et des musiques répétitives (Philip Glass, Steve Reich).
Sorti en mars 2016 sur le label Laborie Jazz, son premier album reçoit un accueil enthousiaste tant du public que des médias (Jazz Magazine, FIP, UKVibe, Observador Portugal, Times of India, etc.). Le trio réalise fin 2017 et début 2018 ses premières tournées internationales en Inde, en Chine puis en Équateur, et sort son deuxième album en septembre 2018.

Lorenzo Naccarato, piano
Après avoir étudié pendant dix ans le piano classique, Lorenzo Naccarato commence en 2007 à Toulouse un parcours universitaire en musicologie, spécialisé en jazz et musiques improvisées. Il mène un projet de recherche autour de Thelonious Monk et participe à des master class, notamment sous la direction d’Enrico Pieranunzi, de Claude Tchamitchian et d’Andy Emler, dont l’influence sera déterminante dans son approche de la composition et du jeu en groupe.
Il développe ainsi un répertoire de compositions pour piano solo et pour trio (piano–contrebasse–batterie), et fonde le Lorenzo Naccarato Trio en 2012. Sollicité par la revue franco-italienne Radici, Lorenzo réalise les arrangements musicaux d’un spectacle sur les BO du cinéma italien. La Cinémathèque de Toulouse lui a récemment confié la création de deux ciné-concerts. À l’initiative du Festival littéraire Le Marathon des mots, il propose également depuis 2017 des concerts-dessinés en duo avec l’illustrateur Bruno Liance, retraçant la vie de Nina Simone et de Thelonious Monk. Depuis 2016, il a rejoint le Label Laborie Jazz, avec qui il continue à développer son projet en trio.

Benjamin Naud, batterie
Après une licence en musicologie classique, Benjamin Naud intègre en 2007 le conservatoire de Toulouse en cycle jazz, pour étudier la batterie. Il participe à des ateliers d’improvisation dirigés par Richard Calléja et se perfectionne ensuite auprès de Christian Salut, au sein de l’école Dante Agostini. Entre 2009 et 2012, il est batteur dans le groupe blues Mannish Boys, avec lequel il donne plus de 150 concerts en Europe. Parallèlement, sa passion pour les musiques du monde le conduit à enregistrer en 2011 un album avec l’auteur brésilien Carlos Papel, et à participer à deux tournées aux côtés de l’artiste angolais Alberto Mvundi.
En quête de formations accordant plus d’espace à l’improvisation, il découvre avec intérêt les compositions du pianiste Lorenzo Naccarato. Leurs affinités musicales se confirmant, ils décident, en 2012, de monter un projet en trio avec le contrebassiste Adrien Rodriguez. Depuis 2016, il développe également un travail de composition au sein du Benjamin Naud Quartet, et a intégré le projet de musique actuelle Agathe da Rama.

Adrien Rodriguez, contrebasse
Initialement bassiste, il étudie la contrebasse classique au conservatoire de Toulouse, où il obtient un diplôme avec mention, en troisième cycle. Il décide alors de s’orienter vers l’étude du jazz, en intégrant un parcours universitaire en musicologie.
Dans le même temps, il collabore au projet de musique actuelle de Pauvres Martins. Aux côtés du pianiste Raphaël Howson, il participe aussi à des ciné-concerts pour la Cinémathèque de Toulouse depuis 2013. Plus récemment, il a été sollicité aux côtés de Benjamin Naud par les édtions Editalie pour participer au développement de spectacles axés sur la culture italienne. C’est au cours d’une master class dispensée par le contrebassiste Claude Tchamitchian qu’a lieu sa première rencontre musicale avec Lorenzo Naccarato, en 2010. Il rejoint le projet Lorenzo Naccarato Trio dès sa création, en 2012, et se consacre désormais au jazz et aux musiques alternatives.

Site internet de Lorenzo Naccarato Trio


vidéos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


TARIFS

Tarif plein : 15€
Tarif réduit 10 € : étudiants, demandeurs d’emploi, adhérents aux amis des concerts, habitants de la commune de Villefavard
Gratuit pour les moins de 16 ans

PASS 3 CONCERTS :
Tarif plein 40€
Tarif réduit 27€

réservations
Par internet: ici
Par email : info@fermedevillefavard.com
Par téléphone : +33 (0)5 55 60 29 32
Sur place 45 mn avant le concert