LES QUATUORS RAZUMOVSKY

Quatuor Akilone

Ferme de Villefavard

15 € plein tarif ; 10 € (étudiants, demandeurs d’emploi, adhérents aux amis des concerts, habitants de la commune de Villefavard) ; Gratuit pour les moins de 16 ans


LES QUATUORS RAZUMOVSKY

PAR LE QUATUOR AQUILONE


quatuor à cordes

DISTRIBUTION 

Quatuor Akilone

Emeline Concé, violon I
Elise de Bendelac, violon II
Tess Joly, alto
Lucie Mercat, violoncelle


PROGRAMME MUSICAL

Les trois quatuors à cordes dits “Razumovsky” de Beethoven:
Quatuor op. 59 n°1 en fa majeur
Quatuor op. 59 n°2 en mi mineur
Quatuor op.59 n°3 en do majeur


quatuor akilone

Le Quatuor Akilone est le fruit d’une aventure musicale et humaine née en 2011 à Paris. Un jeu élégant, un son généreux et un esprit éveillé animent cet ensemble pour apporter poésie et profondeur aux oeuvres qu’il aborde. Quatre personnes, quatre caractères et quatre pensées différentes pour ne former qu’un instrument à 16 cordes… et 40 doigts ! L’impossible devient réel quand l’écoute, la persévérance et une rigueur tout en souplesse sont au service de l’imagination.
Faire des choix en connaissance de cause, rendre ces partitions vivantes, comprendre leur essence et les incarner, tel est le pari du Quatuor Akilone. La rencontre avec Hatto Beyerle, avec qui ces musiciennes continuent d’échanger, s’est révélée fondamentale et sa vision philosophique et rhétorique de la musique leur permet maintenant de grandir tout en s’interrogeant. D’éminents chambristes tels Vladimir Mendelssohn, Johannes Meissl, Xavier Gagnepain, Jean Sulem, Miguel Da Silva, le Quatuor Ebène et Mathieu Herzog les ont guidées et continuent de les soutenir. L’ECMA, dont elles sont membres alumni, a été également un fabuleux terreau d’apprentissage.
Fort de ces belles rencontres, le Quatuor Akilone, après un semestre en échange Erasmus à Vienne, remporte en mai 2016 le Premier Grand Prix du 8ème Concours international de Quatuor à cordes de Bordeaux et le prix ProQuartet. Depuis cette date, il s’est envolé au Japon et dans toute l’Europe sur des scènes prestigieuses comme le Munetsugu Hall à Nagoya, le Wigmore Hall à Londres, le Teatro Comunale de Treviso, la salle Cortot et la Philharmonie de Paris, les Muziekgebouw d’Amsterdam et d’Eindhoven et la Liszt Academy à Budapest. Depuis 2017, le Quatuor Akilone est distingué par Génération Spedidam, lauréat de la Fondation Banque Populaire et fait partie du projet Le Dimore del Quartetto qui leur offre des résidences en Italie.
Le Quatuor Akilone est soutenu par Proquartet et bénéficie à ce titre d’une résidence au conservatoire du 15e arrondissement de Paris. Grâce à cette association, le quatuor a fait la rencontre de la compositrice chinoise Xu Yi, ouvrant la voie d’un riche échange autour de la création d’Aquilone Lontano qui leur est dédiée. La création mondiale de cette oeuvre, inspirée du son et du nom du quatuor, a eu lieu à la Philharmonie de Paris en février 2018.
Partager la scène avec d’autres musiciens est essentiel pour ce quatuor qui a déjà eu la chance de jouer aux côtés de Vladimir Mendelssohn, Tabea Zimmermann, Jérôme Pernoo, David Walter, Sharon Kam, Pavel Gililov et Jean François Heisser. A chaque musicien rencontré, c’est une immense joie dans l’échange qui permet de rester l’esprit ouvert.
Bien ancré dans son temps et grâce à sa collaboration avec les associations Musethica et les Concerts de Poche, le Quatuor Akilone s’engage musicalement auprès de prisonniers, de réfugiés, ou de personnes handicapées. Cette démarche est fondamentale pour ces jeunes musiciennes pour qui le lien tissé auprès de publics divers est vital. Un fil conducteur les guide : permettre à tous ceux qui le souhaitent, de s’échapper l’espace d’un instant dans un monde sonore poétique et libérateur.
Akilone sur un fil, un jeu tout en couleur, qui permet d’avoir la tête dans les nuages tout en gardant les pieds sur terre…

Visitez le site du quatuor


vidéos

 

Dvorak : Echos de chants B 152

 

 

 

Chostakovitch : 2e mouvement (Récitatif et Romance) du Quatuor à cordes n° 2 en la majeur op.68

 

 


la presse en parle

À Tournai, la fougue et l’intensité du Quatuor Akilone
[…] Notons d’emblée le timbre chaleureux et la charmante sonorité de l’altiste et la seconde violon, particulièrement éblouissantes dans le Janacek. Si cette pièce porte également le surnom « Lettres Intimes », c’est dû à sa genèse. […] Éperdument amoureux, il y retranscrit tous ses sentiments, de la rage à la mélancolie. Les jeunes parisiennes, bouillonnantes d’énergie, exacerbent ces émotions, étourdissant le public au passage. Elles entament le Beethoven avec la même vivacité qui caractérisait leur interprétation de « Lettres Intimes » (notons les premiers accords, précis comme un laser). […] Pour clôturer le concert, après deux superbes œuvres qui ont permis au public de découvrir les multiples facettes de ce quatuor, celui-ci joue en bis un mouvement des Cypresses d’Antonin Dvorak devant la salle séduite par leur charme et leur passion. […] »
crescendo-magazine.be -20 février 2017 – Pierre Fontenelle

Bordeaux, capitale mondiale du quatuor à cordes
[…] Les jeunes femmes du Quatuor Akilone […] maîtrisent avec ferveur, frémissante sensualité et beau sens de la couleur, le Quartettsatz D 703 de Schubert et le Quatuor de Ravel. Du KV 387, elles donnent une lecture souple, parfaitement équilibrée, idéalement mozartienne. Et loin de faire des Trois pièces de Stravinsky de simples études de sonorité, de rythme ou d’harmonie, elles savent au contraire en saisir la richesse d’expression.
Dès que s’élève la mélopée mélancolique de l’alto (Louise Desjardins, excellente), leur 6e de Bartok, d’une irréprochable sobriété, surprend par son intensité. Plus qu’un désespoir destructeur ou qu’une malignité convulsive, elles privilégient avec intelligence dans les quatre mouvements, l’idéal de beauté calme, toujours plus inaccessible, que le compositeur exprime en un frisson automnal. »
Diapason – 10 mai 2016 – Patrick Szernvicz


réservations
Par internet: ici
Par email : info@fermedevillefavard.com
Par téléphone : +33 (0)5 55 60 29 32
Sur place 45 mn avant le concert